L'inhumation ou la Crémation

Il s'agit là de l'une des décisions les plus difficiles à prendre, notamment lorsqu'il n'y avait pas de testament ou de contrat obsèques.

Lorsque le choix repose sur vos épaules au moment des funérailles, il ne faut pas qu'il se fasse en fonction de vos envies. Il doit s'agir d'un choix fidèle aux convictions qu'avaient le défunt.

Réfléchissez et analysez ses pratiques culturelles et religieuses pour savoir quelle est la solution la plus adaptée.

Nos conseillers funéraires seront là pour vous aiguiller, ils vous aideront à prendre votre décision en vous questionnant sur le vécu du défunt.



Ce qu'il faut savoir sur l'inhumation

L'inhumation est une pratique très répandue en France, elle consiste à mettre en terre le corps du défunt et ériger au dessus de celui-ci une sépulture afin que ses proches puissent s'y recueillir.

L'inhumation devra être réalisée dans un délai compris entre 24h et six jours ouvrables suivant le décès, elle sera forcément soumise à l'obtention d'une autorisation administrative.

Faire le choix de l'inhumation oblige la famille du défunt à choisir une concession. Il s'agit d'un acte par lequel une commune met à disposition une parcelle de cimetière à une personne privée. La concession peut avoir une durée limitée et renouvelable (15, 30 ou 50 ans) mais peut aussi être perpétuelle. Le prix des concessions est voté chaque année par le conseil municipal. De façon générale, seules les personnes qui étaient domiciliées ou qui sont décédées dans une commune peuvent prétendre à une concession.

Il existera deux cas de figure si votre choix porte sur l'inhumation du défunt. Le premier sera de choisir une inhumation pleine terre, il s'agit de la solution la plus économique puisque la sépulture est tout simplement enterrée dans le sol et le monument funéraire sera posé à même le sol. Le second cas consiste à inhumer en caveau, c'est-à-dire que le cercueil sera protégé par de la maçonnerie et le monument funéraire reposera sur cette maçonnerie.

La pose d'un monument funéraire définitif peut prendre du temps puisqu'elle est soumise au respect de la réglementation locale. Nous pouvons, si vous le souhaitez, effectuer un aménagement temporaire. Un lieu sera ainsi mis à votre disposition pour vous recueillir.

Ce qu'il faut savoir sur la crémation

La crémation est une pratique qui tend à se généraliser en France, on estime d'ailleurs que plus de la moitié des français préfèrent la crémation à l'inhumation. Cela reste néanmoins une décision difficile à prendre pour les proches, notamment quand aucune volonté claire n'a été exprimée par le défunt de son vivant.

La crémation peut être décidée pour un grand nombre de raisons, elles peuvent être écologiques, sociologiques, philosophiques ou économiques. Sachez néanmoins que penser que la crémation est plus économique que l'inhumation est faux. La crémation est soumise à une taxe et nécessite d'investir dans une urne funéraire.

Que deviendront les cendres après la crémation ? Il s'agit de la principale question que les familles et les proches se posent. Depuis 2008, il est interdit de conserver les cendres chez soi ou de les diviser. Les cendres devront obligatoirement être conservée dans un endroit prévu à cet effet ou pourront être dispersée dans la nature.

Pour conserver les cendres, deux solutions s'offrent à vous : opter pour un espace collectif ou choisir un espace privatif.

 

L'emplacement collectif s'appelle le columbarium, il s'agit d'un lieu composé de cases individuelles qui recevront chacune une ou plusieurs urnes funéraires.

Les cendres pourront également être conservée dans un espace privatif, plusieurs solutions s'offriront alors à vous. La première, sera d'inhumer l'urne dans une tombe traditionnelle, la seconde consistera à sceller l'urne au dessus d'un monument funéraire déjà existant.

Si vous choisissez de disperser les cendres, sachez qu'une déclaration devra être effectuée auprès du maire de la commune où seront dispersées les cendres, nous pourrons bien entendu nous charger de cette déclaration. Des sites sont également spécialement conçus à cet effet dans des espaces collectifs.

Top